Des poissons sécuritaires pour vos enfants

Par les nutritionnistes de Nos petits mangeurs

Le poisson est riche en protéines, vitamines et minéraux et parfois en bons gras oméga-3. Pour ces raisons, il est avantageux de l’intégrer régulièrement au menu. Malheureusement, le monde marin est pollué. Certains poissons contiennent du mercure et d’autres contaminants chimiques. Il est donc important de choisir avec attention les poissons que vous offrez à vos enfants.

5 conseils pour offrir des poissons sécuritaires

1-   Moins de mercure

Privilégiez les poissons de petites et moyennes tailles, comme le saumon, la truite, le maquereau, le hareng du pacifique, le capelan, le tilapia, les huîtres, les crevettes et la goberge. Ils contiennent moins de mercure. Bonne nouvelle, plusieurs de ces espèces sont issues de la pêche durable.

2-   Pas de gros poisson!

Plus le poisson est gros, plus il risque de contenir des contaminants. Parmi les gros poissons à faire attention, on retrouve le doré de mer, le requin, le maskinongé, l’achigan, le brochet, l’espadon, le touladi (truite grise) et le thon frais ou surgelé.

3-   Du thon pâle

Privilégiez le thon pâle plutôt que le thon blanc, car il contient moins de contaminants. Limitez la consommation de thon blanc en conserve à 75 g par semaine pour un enfant de 1 à 4 ans et à 150 g par semaine pour un enfant de 5 à 11 ans.

4-   Poisson de pêche sportive

Vérifiez la quantité et les variétés de poissons de pêche sportive que votre enfant peut manger sans risque, à l’aide du Guide de consommation du poisson de pêche sportive en eau douce.

5-   Sans la peau

Évitez de manger la peau et le gras qui recouvre l’abdomen des poissons. C’est à ces endroits que se concentre une partie des contaminants.

Le danger du mercure

Le mercure peut avoir des conséquences graves sur le système nerveux, les reins et le cœur. Il s’accumule dans le corps et est éliminé lentement.

L’intoxication au mercure est extrêmement rare, mais vaut mieux prévenir que guérir en choisissant les poissons les plus sécuritaires pour vos enfants. Ils pourront ainsi profiter de tous les bienfaits des poissons!

 

Date de publication: avril 2014

Références