Faut-il craindre les colorants alimentaires?

Par les nutritionnistes de Nos petits mangeurs

On mange avec les yeux, d’où l’intérêt pour l’industrie d’utiliser des colorants alimentaires dans plusieurs aliments transformés. Cela dit, ils soulèvent des préoccupations chez les parents : que contiennent-ils? Causent-ils l’hyperactivité? Doit-on les éviter?

À quoi servent les additifs alimentaires?

Les additifs alimentaires sont ajoutés aux aliments pour différentes raisons : éviter la croissance de microorganismes, prolonger l’entreposage, conserver la valeur nutritive, etc. Contrairement à ces raisons fonctionnelles, les colorants alimentaires sont ajoutés pour des raisons purement esthétiques. Cette catégorie d’additifs est donc non essentielle.

Colorant naturel ou artificiel?

Au Canada, l’ajout de plusieurs colorants naturels, tels que le caramel, le curcuma et le rouge betterave est permis.

Quelques colorants artificiels (ou synthétiques) sont aussi autorisés, dont le rouge allura, le jaune soleil, le bleu brillant, etc. Ce sont eux qui inquiètent les scientifiques et les consommateurs.

Malheureusement, il est souvent impossible pour vous de distinguer le type de colorants utilisé. Bien qu’il soit obligatoire de déclarer l’utilisation de colorants alimentaires, les fabricants du Canada ne sont pas obligés de préciser le nom usuel. La mention de « colorant » suffit selon la loi.

Les colorants et la santé

Quelques études publiées au cours des dernières années laissent supposer un lien entre les colorants alimentaires artificiels et le trouble de déficit de l’attention avec hyperactivité (TDAH). Attention, les colorants ne sont pas responsables de ce trouble, mais sont plutôt accusés d’accentuer les symptômes d’hyperactivité, ce qui n’est pas clairement prouvé.

Par ailleurs, certains colorants sont soupçonnés d’être associés à des réactions indésirables (similaire à une hypersensibilité) chez quelques personnes. C’est le cas du rocou, un colorant naturel, ainsi que du jaune soleil et de la tartrazine, deux colorants artificiels.

Bien qu’il manque à ce jour de preuve concernant l’effet des colorants sur la santé, il est clair que ces additifs ne sont pas essentiels. De plus, ils se retrouvent dans plusieurs aliments transformés riches en gras et en sucre, dont il est d’ailleurs préférable de limiter la consommation.

Pas de mise en garde au Canada

En réaction aux effets potentiels des colorants alimentaires sur la santé, l’Europe a décidé en 2010 d’obliger les fabricants à ajouter la mise en garde suivante sur les aliments contenants certains colorants : « peut avoir des effets indésirables sur l’activité et l’attention des enfants ».

Santé Canada affirme cependant que les preuves reliées aux effets néfastes des colorants sont insuffisantes pour obliger cette mention au Canada. L’organisme propose plutôt d’améliorer l’identification des colorants alimentaires sur les étiquettes des aliments. Afin de vous permettre de faire un choix éclairé, les compagnies devraient indiquer la présence des colorants par leur nom usuel. Cette proposition n’est toujours pas encore en vigueur en 2014.

Cependant, de plus en plus de compagnies sont conscientes des inquiétudes des consommateurs quant à l’ajout de colorants artificiels. Ainsi, certains produits portent dorénavant une mention sur l’emballage désignant qu’ils ne contiennent pas de colorants artificiels ou qu’ils sont faits de colorants naturels.

Quels aliments contiennent des colorants artificiels?

Les colorants alimentaires  artificiels sont ajoutés à plusieurs aliments peu nourrissants : boissons gazeuses, boissons et collations à saveur de fruits, bonbons, gommes à mâcher, desserts à la gélatine, croustilles, biscuits, etc.

Ils sont aussi ajoutés à quelques aliments transformés populaires auprès des enfants comme certains fromages jaunes, céréales à déjeuner, gruaux à saveurs et barres tendres.

Conseils pour réduire les colorants alimentaires au menu de vos enfants :

1. Limitez les aliments transformés 

Choisissez des produits frais et le plus naturels possible. Optez pour les préparations maison cuisinées à base d’aliments naturels quand vous le pouvez.

2. Lisez les listes d’ingrédients 

Attention, ne vous fiez pas uniquement à la couleur pour identifier les aliments contenant des colorants. Certains produits non colorés en contiennent aussi comme le pouding à la vanille.

Pour le moment, la certification biologique est une assurance que l’aliment ne contient pas de colorant, de même que la mention « sans colorant artificiel ».

De la couleur au menu

Ennuyant un menu sans colorant? Bien sûr que non! Vous pouvez mettre de la couleur au menu de vos enfants sans colorants artificiels. Le truc : les fruits et les légumes. Les pigments qu’ils contiennent embelliront l’assiette de vos enfants en plus de fournir de précieuses vitamines.  Vous pouvez même utiliser les fruits pour confectionner des glaçages colorés. Le jus de framboise et celui de la betterave donnent de très beaux résultats.

 

Vous faites bien de vous soucier de la présence des colorants dans les aliments de vos petits. En délaissant les produits qui en contiennent, vous influencez les compagnies à s’intéresser aux colorants naturels. D’ailleurs, la compagnie Kraft a récemment retiré le colorant jaune de son populaire macaroni Kraft dinner pour le remplacer par du paprika.

Date de publication: juin 2014

Références