Le dessert n’est pas une récompense

Par les nutritionnistes de Nos petits mangeurs

« Finis ton assiette si tu veux du dessert ». On a tous déjà entendu, ou prononcé, cette phrase. Priver un enfant de dessert parce qu’il n’a pas mangé ses légumes ou vidé son assiette est une pratique courante. Pourtant, ça ne devrait pas.

Manger des légumes, c’est le fun aussi

Premièrement parce qu’en agissant de la sorte, c’est comme si on disait à l’enfant : « c’est normal que tu n’aimes pas tes légumes ». Ce qu’on souhaite au contraire, c’est qu’il développe le plaisir de les manger. Pour ce faire, il faut le laisser découvrir les légumes et autres aliments à son rythme… en lui montrant l’exemple!

La deuxième raison pour ne pas présenter le dessert comme une récompense ou priver un enfant de dessert en guise de « conséquence » est que ça exagère la valeur du dessert. Ça augmente son attrait auprès des enfants et le rend toujours plus désirable. Le dessert ne doit pas être une monnaie d’échange ou un élément de négociation avec les enfants. Ni aucun aliment, d’ailleurs.

UNE portion de dessert

Que l’enfant ait vidé son assiette ou non, on lui offre le dessert prévu. Vous croyez qu’il fait exprès, qu’il veut plusieurs desserts ou que s’il a réellement faim, il doit manger son plat principal? Pas nécessairement. Afin d’éviter que l’enfant tente de se nourrir uniquement de dessert :

  • Expliquez-lui clairement qu’on mange une seule portion de dessert;
  • Attendez que toute la famille soit rendue au dessert avant de lui donner sa portion;
  • S’il a encore faim après le dessert, vous avez le choix de lui offrir à nouveau le plat principal ou lui dire d’attendre la collation prévue à la même heure que d’habitude.

Ainsi, il apprendra à manger au repas, tout en se gardant une petite place pour le dessert s’il le désire. C’est mieux cela que de manger trop par gourmandise! Et puisque le dessert est généralement nourrissant, il lui apporte des éléments nutritifs précieux pour sa croissance au même titre que le reste du repas. Un dessert moins nourrissant à l’occasion est parfaitement acceptable aussi, et les règles doivent demeurer les mêmes.

Visionnez la capsule vidéo à ce sujet, « Finis la pression à manger! »

 

Date de publication: octobre 2014