Quelle est la place des bonbons et du chocolat dans l’alimentation des enfants?

Ah les bonbons et le chocolat! Les enfants les adorent, mais vous aimez moins qu’ils soient riches en sucre et en gras. Les bonbons et le chocolat sont peu nourrissants, mais ils ont tout de même leur place dans l’alimentation des enfants. Reste à définir cette place, ainsi que la bonne façon de les offrir.

Permettez aux enfants de manger des sucreries

N’interdisez surtout pas les bonbons et le chocolat à vos enfants. En interdisant un aliment, vous le rendez encore plus intéressant et attrayant. En les interdisant, les enfants risquent de développer une relation malsaine avec ces aliments.

Apprenez à vos enfants que tous les aliments ont leur place dans l’alimentation. Pour bien grandir et être en santé, les aliments nourrissants ont une plus grande place. Les moins nourrissants, dont les friandises, doivent prendre une plus petite place.

À quelle fréquence?

Soyez clairs avec vos enfants : ils peuvent manger des bonbons ou du chocolat de temps en temps après ou entre les repas. Choisissez à quelle fréquence : une fois par semaine ou une fois aux deux semaines, environ. Cette fréquence est raisonnable quand l’ensemble de l’alimentation des enfants est varié et équilibré. Ils auront de toute façon bien des occasions pour manger des friandises : Halloween, Noël, Pâques, Saint-Valentin, fêtes d’amis ou de famille, journées avec les grands-parents «gâteaux», etc.

Ne pas cacher les bonbons et le chocolat

Rangez les bonbons et le chocolat dans un endroit que les enfants connaissent. Il faut éviter les « cachettes » qui sont synonymes d’interdits. Il est toutefois préférable que cet endroit soit loin de la vue pour éviter les tentations inutiles.

Existe-t-il des bonbons « santé »?

La santé de vos enfants est importante pour vous et les compagnies alimentaires le savent. C’est pour cela qu’elles tentent de vous attirer avec des mentions « santé ». Les jujubes faits à 100% de vrais jus de fruits, les bonbons et les chocolats sans colorants artificiels et ceux sans gras trans en sont des exemples. Ne vous laissez pas aveugler par ces arguments marketing. Un bonbon, ça reste un bonbon et ça n’arrive jamais à la cheville des fruits frais ou collations nutritives.

Rappelez-vous que les sucreries ne font pas partie de l’alimentation habituelle de vos enfants. Puisque vous leur en offrez à l’occasion seulement, il n’est pas nécessaire de se soucier de leur valeur nutritive. Vos enfants trouveront toutes les vitamines et les minéraux qu’ils ont besoin dans les aliments faisant partie du Guide alimentaire canadien que vous leur cuisinez chaque jour.

Date de modification: 1er mars 2013

Références