Repas en famille : bons pour la santé et le moral

Par les nutritionnistes de Nos petits mangeurs

Ce qu’on mange, c’est une chose. Avec qui on mange, c’en est une autre. Et une drôlement importante en plus!

Après une journée passée au travail pour les grands et au service de garde pour les petits, le repas du soir est le parfait moment pour se retrouver. Saviez-vous que le repas en famille est bon à la fois pour la santé et pour le moral?

Pour la santé physique

Premièrement, les enquêtes sur la santé observent que les familles qui se réunissent pour manger ont une meilleure alimentation que les autres. Elles mangeraient moins d’aliments très salés ou gras, et plus de fruits et de légumes, notamment. Ça résulterait en un meilleur apport en fibres alimentaires, et en plusieurs vitamines et minéraux.

Puis, des recherches démontrent que les enfants qui ont la chance d’avoir des repas en famille harmonieux ont plus souvent un poids santé que les autres. Le sentiment de sécurité et le côté prévisible des repas les aideraient à mieux gérer divers aspects de leur vie, dont leurs comportements alimentaires.

Pour la santé mentale

Les repas en famille aident les enfants à ressentir un soutien affectif. À long terme, ce bénéfice se traduirait par un moindre risque d’anxiété, de décrochage scolaire, de dépression et même de toxicomanie.

Et pour le moral au quotidien, avouez que ça fait du bien de discuter et d’écouter les anecdotes des enfants!

Bon… à certaines conditions

Pour que les repas en famille soient bénéfiques, tant sur les plans de la santé physique que mentale, il faut :

Fermer la télévision. L’attention doit être donnée aux personnes plutôt qu’à un écran. C’est la meilleure façon d’établir une discussion et de contribuer aux liens familiaux. Ça permet également d’écouter nos signaux de faim et de satiété, et ainsi mieux prévenir les excès.

Assurer un climat agréable. Pour que les repas apportent réconfort et sécurité, et qu’ils contribuent à l’estime de soi des enfants, on doit faire en sorte qu’ils soient agréables. Suscitez des discussions harmonieuses et laissez les enfants y prendre part.

Partage des responsabilités. Un bon moyen pour éviter les tensions aux repas est de respecter les responsabilités de chacun. Votre rôle comme parent est de fournir des aliments de qualité selon un horaire régulier, de manger avec les enfants et d’essayer de faire du repas un moment plaisant. La responsabilité de votre enfant est de déterminer la quantité d’aliments qu’il mange. Ne le forcez pas et ne le restreignez pas. Évitez même d’insister pour qu’il goûte, parce que son développement du goût a besoin de temps et d’expériences positives. Votre meilleure intervention est d’être un modèle positif.

 

Il est parfois difficile de se réunir toute la famille pour manger, mais retenez que la présence d’au moins un parent ou adulte significatif avec les enfants apporte des bénéfices.

 

Date de publication: novembre 2014

Références

  • Christian MS, Evans CEL, Hancock N, Nykjaer C, Cade JE. Family meals can help children reach their 5 A Day: a cross-sectional survey of children’s dietary intake from London primary schoolsJ Epidemiol Community Health, 19 December 2012
  • Berge JM, Rowley S, Trofholz A, Hanson C, Rueter M, MacLehose RF, Neumark-Sztainer D. Childhood Obesity and Interpersonal Dynamics During Family Meals. Pediatrics, August 2014.
  • Smith JDMontaño ZDishion TJShaw DSWilson MN. Preventing Weight Gain and Obesity: Indirect Effects of the Family Check-Up in Early Childhood. Prevention Science. September 2014.