Un déjeuner moins sucré

Par les nutritionnistes de Nos petits mangeurs
Crêpes aux bleuets

Les aliments du commerce dits « pour le déjeuner» sont parfois moins intéressants que les publicités le laissent croire. En particulier, les produits ayant pour cible les enfants contiennent des quantités stupéfiantes de sucre. Pour commencer la journée du bon pied, aidez-les à développer de saines habitudes moins sucrées! Un défi à relever qui en vaut pleinement le coût.

Des saveurs naturelles

Deux biscuits au chocolat, vous trouvez ça trop sucré pour le déjeuner? C’est pourtant la même quantité de sucre que contiennent certains gruaux aromatisés en sachet.

Essayez le gruau nature, plus économique, il se transforme facilement au goût du jour. Framboises, bleuets, bananes, pêches, figues, amandes, graines de citrouille, cannelle, un peu de sirop d’érable, à vous de choisir. Voici quelques pistes. N’hésitez pas à doubler, tripler ou même quadrupler la recette. Conservez le mélange sec dans un contenant hermétique dans lequel vous laissez une cuillère à mesurer. Le matin venu, chacun pourra se servir une portion et ajouter de l’eau chaude ou du lait chaud. Adieu les sachets de papier à la poubelle!

Où sont les noisettes?

Saviez-vous que la plus populaire des tartinades choco-noisettes contient en réalité 14 % de noisettes et 55 % de sucre? Pour faire découvrir le goût des noisettes à vos enfants, préparez plutôt une tartinade choco-noisettes maison. Faite de beurre de noisettes, cette tartinade maison est beaucoup plus nourrissante pour vos petits, et sans additifs. Quatre ingrédients et trois minutes sont requis. Préparez-en une grande quantité que vous pourrez conserver jusqu’à 3 mois au réfrigérateur. Son goût est certes un peu moins sucré, mais vos enfants s’y habitueront certainement. Quelques tranches de bananes pour garnir ajoutent une saveur sucrée et facilitent la transition.

Choisir d’en ajouter

Les crêpes et les gaufres maison sont habituellement peu sucrées. C’est plutôt le sirop d’érable, la cassonade et le chocolat avec lesquels on les garnit qui fait grimper la quantité de sucre. Pour un déjeuner plus nutritif, optez pour une garniture à base de fromage cottage, framboises et miel ou un mélange de yogourt grec nature, cantaloup et pistaches, avec un soupçon de sirop d’érable. Pour une version rassasiante et chocolatée, commencez par garnir la crêpe de beurre de noix et de fruits frais, pour ensuite ajouter un filet de chocolat fondu.

*Si vous achetez des gaufres du commerce, privilégiez celles qui sont faites de farine de grains entiers et qui contiennent peu de gras saturés ou trans (moins de 1 g pour 2 gaufres).

Un coup marketing

Des biscuits pour le déjeuner, vraiment? Non, aucun biscuit sur le marché dit «idéal pour le petit déjeuner» ne constitue un bon déjeuner. Les enfants ont besoin de plus de protéines pour les soutenir que ce que fournissent les biscuits. Il en est de même pour les barres tendres sucrées qui ne devraient pas faire partie des déjeuners quotidiens.

Moins de sucre, plus nutritif

Une tranche de pain blanc garnie de confiture contient trois fois plus de sucre qu’une tranche de pain de blé entier garnie de la même quantité de beurre d’arachide naturel. Mais surtout, celle de blé entier et beurre d’arachide contient deux fois plus de protéines et de fibres, de quoi être beaucoup plus rassasié!

Les céréales à déjeuner

On ne peut parler du sucre sans parler des céréales à déjeuner. Consultez l’article à ce sujet pour faire de meilleurs choix.

 

Dès leur plus jeune âge, offrez à vos enfants des aliments peu sucrés au déjeuner. Ils connaitront ainsi la saveur naturelle des aliments et développeront leurs goûts en conséquence. Vos enfants sont habitués aux déjeuners sucrés? Il n’est pas trop tard pour changer! Une adaptation sera certainement nécessaire pour vous et vos enfants. Une bonne planification vous aidera à mettre en place ces changements qui seront bénéfiques pour toute la famille.

Inspirez-vous de notre tableau Pinterest, vous y trouverez plusieurs idées pour le déjeuner!

 

Date de publication: septembre 2014

Références