Un smoothie plein de bon sens

Par les nutritionnistes de Nos petits mangeurs
Un smoothie plein de bon sens

Fruité, coloré et sucré, le smoothie fait bien des adeptes. Il représente la simplicité, la rapidité, mais pas forcément la santé. Offrez-le aux enfants avec modération et sans prétention.

5 mises en garde

Les fruits sont l’ingrédient principal du smoothie. On y met parfois aussi des légumes. De ce fait, il fournit aux enfants de précieuses vitamines et des fibres. Si les fruits sont mélangés à du lait, de la boisson de soya enrichie ou du yogourt, le smoothie contient en plus des protéines et du calcium.

Il semble tout beau tout bon, mais attention d’en faire bon usage. Voici 5 mises en garde et pièges dans lesquels il ne faut pas tomber :

Piège 1 : Ne compter que sur lui

Qu’il soit vert ou rose, et même s’il est vitaminé, le smoothie ne garantit pas la santé. Il n’est pas un remède matinal, ni une compensation pour de mauvaises habitudes alimentaires. Il doit être offert parmi une variété d’autres aliments nourrissants.

Sa popularité n’en fait pas une nécessité, surtout si votre enfant mange une variété d’aliments nourrissants et qu’il comble ses besoins en fruits et en légumes.

Piège 2 : Camoufler des aliments

Le smoothie ne sert pas à cacher des fruits ou des légumes à l’enfant qui les refuse. Pour que l’enfant développe ses goûts, dites-lui ce que contient sa boisson et surtout, montrez-lui.

L’enfant a besoin de voir et de toucher les aliments pour se familiariser avec eux et apprendre à les aimer. Il doit aussi avoir l’opportunité de goûter aux fruits et aux légumes sous leur forme entière pour mieux définir ses goûts, car les saveurs sont toutes mélangées dans un smoothie.

Piège 3 : Délaisser les fruits et les légumes entiers

Contrairement au smoothie, les fruits et les légumes entiers se mastiquent. Pour que votre enfant développe ses habiletés motrices et qu’il progresse face aux différentes textures, il faut donc lui offrir des fruits et des légumes entiers. Les fruits à boire, c’est trop facile!

Piège 4 : Négliger son côté sucré

Il n’est pas nécessaire d’ajouter du sucre ou du jus de fruits à un smoothie. Les fruits et le lait sont déjà naturellement sucrés. Et même s’il est naturel, ce sucre s’additionne au total de la journée.

Offrez une portion raisonnable de smoothie aux enfants, soit environ ¾ de tasse (180 ml) pour un enfant de plus de 2 ans. S’il en réclame davantage, c’est peut-être qu’il a soif. Dans ce cas, il n’y a rien de mieux que l’eau.

Piège 5 : L’utiliser pour aller plus vite

Il est vrai que le smoothie est pratique pour les matins pressés. Il ne faudrait cependant pas l’utiliser pour précipiter le déjeuner quotidiennement. Ça diminuerait l’importance accordée à ce repas. Il est essentiel de prévoir un temps raisonnable à table pour les repas avec les enfants, les laisser explorer, s’amuser et manger à leur rythme.

 

Le smoothie est rafraîchissant lors des journées chaudes, attrayant pour les enfants, apaisant lors de maux de gorge, stimulant pour les petits mangeurs,  charmant lors des matins pressés, nourrissant pour la collation, etc. Faites-en bon usage et surtout, avec modération!

 

Date de publication: août 2016